Actualité du 19 novembre 10 (SurviT-Banguka)

Burundi-politique

La Radio Rema-FM fouine sur le blues qui secoue certains militants de l ’UPRONA

Bujumbura le 19 novembre 10 (SurviT-Banguka)

Depuis quelques jours les médias font choux gras des présumées dissensions qui secoueraient le parti UPRONA. Ils exploitent notamment les présumées lettres que certains membres du comité central de ce parti auraient adressées au président de l’UPRONA, l’Honorable Bonaventure Niyoyankana pour lui demander d’organiser dare-dare un congrès extraordinaire du parti afin de plancher sur les nombreux points de désaccords entre leaders allégués du parti. Les lettres annoncées proviennent des provinces de Gitega et Cankuzo. Les principaux griefs faits au président sont notamment le manque de démocratie et le diktat qui aurait présidé à la confection des listes des députés et à la désignation de certains candidats, notamment le premier vice-président et les membres des bureaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Seuls les candidats choyés par l’honorable président du parti auraient été privilégiés au grand dam d’autres militants méritants. Les médias s’en arrêtaient jusque là. Mais voilà que la radio Rema-Fm, appendice du parti présidentiel, CNDD-FDD, vient de révéler une autre version des faits tout en promettant d’en révéler davantage les jours qui viennent. D’une part, cette radio indique que les prétendus signataires des lettres annoncées s’en défendent éperdument, arguant que ce serait absurde dans la mesure où congrès du parti est déjà prévu le 12 décembre prochain. Et pour illustrer son sens poussé d’investigation, Rema-FM désigne du doigt les auteurs de ce complot contre le parti UPRONA. « Il s’agit des anciens leaders de ce parti qui sont sur le bord de la route aujourd’hui et qui, pour avoir trempé dans les malheurs qui ont secoué le Burundi, notamment le putsch de 1993, les détournements des deniers publics, les dettes abyssales envers l’Office Burundais des Recettes, veulent tout faire capoter pour tenter de récupérer un parti dont le contrôle leur échappe de plus en plus », commente un journaliste.

Burundi-politique

Le Chef de l’Etat repêche certains gouverneurs FRODEBU

Bujumbura le 19 novembre 10 (SurviT-Banguka)

Certaines sources indiquent avec assurance que le Chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, n’aurait pas ses coudées franches pour nommer ses conseillers. Certaines nominations qu’il a validées depuis belle lurette seraient toujours en attente. Mais en raison de ces intempestives indiscrétions, un bon nombre de candidats sur lesquels le Chef de l’Etat a jeté son dévolu viennent de passer le fatidique cap. Le président est manifestement décidé de repêcher les gouverneurs de provinces qui n’auraient pas d’autres points de chute. C’est notamment ceux qui portaient l’étendard du parti FRODEBU comme Pierre Bambasi (qui devient son conseillers au Bureau chargé des Questions Politiques, Diplomatiques et de Coopération et Béatrice HAvuginoti (qui devient son conseiller au Bureau chargé des Questions Sociales et Culturelles). L’ancien gouverneur de Makamba (Térence Ntahiraja devient son conseiller au Bureau chargé© des Questions Juridiques et Administratives). L’ancien gouverneur de Kirundo, Juvénal Muvunyi devient, quant à lui, son conseiller au Bureau chargé des Questions Economiques). A ce décret qui repêche les anciens gouverneurs s’ajoutent d’autres militants actifs du CNDD-FDD notamment l’ancien journaliste Jean Marie Ndabashinze et les Ingénieurs Ir. Jean NSENGIMANA et ;
Ir. Hilaire HAKIZIMANA.


 

 
     
     
     
     
 1 septembre 2009
Le site web tutsi.org relooké
Comme le dit un adage populaire, la nature a horreur du vide. Les deux mois de mise en sourdine du site www.tutsi.org ont laissé s’installer un silence aussi assourdissant qu ’insupportable.
  1 septembre, 2009
Qui sommes-nous?





Vos réactions et suggestions sont les bienvenues.

 1 septembre, 2009
Message de soutien, UPRONA
Message de soutien de SurviT-Banguka à la nouvelle équipe qui préside les destinées de l'UPRONA
 18 septembre, 2009
Nouveau code electoral
LOI N°1/DU 18/09/2009 PORTANT REVISION DE LA LOI N°1/015 DU 20 AVRIL 2005 PORTANT CODE ELECTORAL
 1994
Nyangoma Léonard appelle au génocide des Tutsis.
Ambassadeur Ngendanganya Jean fournit un plan de guerre.
 22 août, 1996
Rapport de l'ONU sur le génocide au Burundi.
 
 
 
ACTUALITEEDITORIALABOUT US ARCHIVESDIASPORACONTACT
Copyright (c) 2009 SurviT Banguka, All rights reserved.