Qui sommes nous Actualité Communiqués Evénement Editorial Coin du lecteur Lu pour vous Contact Akanywababo


 










Vos vacances au Burundi pour une période bien déterminée Une et une seule adresse : MGI& CO, av d’août n°14, Quartier I.N.S.S, ROHERO I (cliquer sur l'image)



Pour votre PUBLICITE sur notre site cliquer ici







 


Actualité du 18 mars (SurviT-Banguka)
Burundi – génocide
Les amis de feu Mgr Joachin Ruhuna ont décidé de l’immortaliser
Bujumbura le 18 mars 09(SurviT-Banguka).


Parlez, parlez…il en restera toujours quelque chose. A travers la « Fondation Monseigneur Joachim Ruhuna », les Burundais apprendront toujours l’amour du prochain et le respect de toute vie humaine, deux principes fondamentaux qui résument l’humanisme de ce prélat notoire, cruellement sacrifié à l’autel de l’inégalable folie meurtrière des insurgés hutus, le 9 septembre 1996. Pour immortaliser ce monument de l’Eglise et de l’humanité entière, ses amis ont mis sur pied une association ou plutôt une Fondation qui lui a été précisément dédié.

Initialement présidée par le colonel Paul Rusiga, cette fondation vient de se doter de nouveaux organes dirigeants. C’est Louis Ndabahagamye qui a été élu au cours d’une assemblée générale tenue dimanche le 15 mars dans les locaux de la cathédrale Regina Mundi.

Après son élection, M. Ndabahagamye a déclaré que la fondation va poursuivre et perpétuer les œuvres de Feu Mgr Ruhuna, à savoir la recherche et la consolidation de la paix, l’assistance aux enfants démunis et orphelins. La Fondation Ruhuna va également poursuivre la collecte des fonds pour la construction d’un centre de formation professionnelle dans la zone Kabanga en commune Giheta et la réhabilitation du monument de Feu Mgr Ruhuna situé dans la ville de Gitega (centre) où il résidait et où se trouve le siège de l’archevêché du diocèse qu’il a dirigé avec brio avant sa tragique disparition.

Il a été tué par des rebelles hutus, deux mois après les massacres de plus de près de 800 tutsis déplacés dans la commune de Bugendana. C’est précisément à l’occasion de leur inhumation, le 23 juillet, que Mgr Joachim Ruhuna avait comparé ces assassins à Caïn qui a toujours erré après avoir tué son frère Abel. Cette déclaration aux confins de l’anathème avait alors irrité les terroristes génocidaires si bien qu’ils ava qu'ils avaient juré de se venger.

Les participants ont soulevé la question de poursuite de ceux qui l'ont assassiné et qui sont bien connus;le Cndd-Fdd. Le chef des tueurs est Ndabaneze Zénon, qui est actuellement dans la PNB. Un grand juriste qui était présent a dit qu'il faut toujours rappeler à la justice qu'il y a un dossier qui n'est pas clôturé.


Burundi-sécurité.
Le niveau de criminalité monte d’un cran.
Bujumbura le 18 mars 09(SurviT-Banguka).


C’est plus que sérieux. Depuis un certain temps, les Burundais se font fauchés par des serial killers que la police n’arrive toujours pas à identifier. Plus inquiétant encore, les policiers feraient partie du réseau des mystérieux tueurs. Et cette criminalité semble s’intensifier au fur et à mesure que l’on s’approche des échéances électorales.

Le pire est à venir vu les nombreuses armes illégalement détenues par les diverses milices pré positionnées pour arbitrer les élections et les autres engins de mort que détient la population civile. L’heure des dégâts a déjà sonné : en province de Kirundo, une demie dizaine de personnes viennent d’être déchiquetées à la grenade sur la colline Kagege en commune Busoni.

Quatre personnes de la d’une autre famille avaient été récemment carbonisées dans les mêmes condition. Pour tourner rapidement la page avant d’en ouvrir une autre, la police parle de règlements de compte, de meurtre de présumés sorciers ou de banditisme à main armée. Mais à y regarder de très près on constate que ces assassinats sont plutôt bien programmés et visent l’élimination systématique des opposants, des tutsis, rescapés du génocide de 1993 et témoins gênants vis-à-vis des bourreaux qui ont déjà été définitivement amnistiés.
Burundi-élections.


Le président burundais en campagne électorale.
Bujumbura le 18 mars 09(SurviT-Banguka).


C’est en candidat à la présidence que le chef de l’Eta burundais sillonne le monde pour vendre son bilan et prouver aux plus sceptiques qu’il reste incontestablement l’homme de la situation au Burundi. Après sa visite au pays des pharaons, Pierre Nkurunziza s’est envolé pour celui de l’Oncle Sam.

A chaque étape de son voyage, Pierre Nkurunziza ne s’empêche pas de fondre en larmes devant la beauté et l’immensité de son travail durant son mandat qui va expirer. Gratuité des soins pour les mères qui accouchent et les moins de cinq ans, gratuité de scolarisation au niveau de l’école primaire, reconstruction intégrale de tout le pays, etc.

Mais sur les véritables problèmes qui minent son pays, en l’occurrence le génocide auquel il a personnellement contribué, les malversations, économiques, l’appauvrissement progressif de la population, les armes qui pullulent au sein des civils, etc. le chef de l’Etat burundais reste muet comme une carpe.

C’est ainsi qu’au niveau interne, on observe une lassitude générale. Qu’ils soient de son parti (CNDD-FDD), des autres organisations ou de la société civile, les Burundais aspirent au changement. Ils le feront certainement savoir dans quelques mois à travers les urnes.



 
 

Accès membres Akanywababo
Login :
Pass :
Devenir membre
Libération des Génocidaires
  • Déclartion de SurviT-Banguka
  • Lettre ouverte Ligue Iteka
  • Liste terroristes-génocidaires
  • Déclaration PA-Amasekanya
  • Déclartion du Parti UPRONA
  • Amnesty International

  • Génocide des tutsi
  • Rapport S/1996/682 de l'ONU
  • Version complète (English)
  • Historique du génocide
  • Massacres de Bugendana
  • Mssacres de Buta
  • Massacres de Teza
  • Massacres de Gatumba (new)
  • Mourir d'aimer
  • Lettre à maman
  • Quelques statistiques
  • Massacres des Banyamurenge
  • Lettre à Koffi Annan
  • Accord d'Arusha
  • Accord de cessez-le-feu
  • Processus de paix
  • Analyses politiques
  • Une Nation,2 com.ethniques
  • Origines conflit hutu-tutsi
  • La justice burundaise
  • Dilemme des petits partis
  • Forces politiques
  • Les tutsi,pas une minorité
  • Année des incertitudes
  • La classe politique
  • Ndayizeye et la constitution
  • Elections
  • Démocratie&Sociétés plurales
  • Démocratie:Grands-Lacs
  • Théorie consociative
  • Disrimination raciale
  • A quand l'Afrique?
  • Fédéralisme
  • Démocratie burundaise
  • Démocratie&pluralisme

  • Les Liens

  • Rwanda genocide


  • Nuit Rwanda,rôle de la France


  • Centre Laïc Juif de Belgique